Hobbies : voyages, trek - CV Market

Centres d’intérêt : comment booster vos hobbies ?

Traditionnellement placée à la fin du CV, la brève rubrique des centres d’intérêts (ou “Hobbies”) est souvent négligée par les candidats. Pourtant, elle devrait être soignée autant que les autres car c’est une excellente opportunité pour que les recruteurs se souviennent de vous.

Elle permet aux recruteurs de connaître votre personnalité, vos goûts, et ce qui fait de vous un candidat intéressant. Parfois même de découvrir un centre d’intérêt qui pourra être utile pour l’emploi visé...

Donc si vous ne savez pas comment vous y prendre, ou si avez peur d’être ennuyeux, cette article va vous apprendre comment exploiter à 100% la rubrique Centres d’intérêts pour sortir du lot !

Les hobbies et centres d’intérêts si vous postulez en France ou à l’étranger

Les centres d’intérêts et hobbies apparaissent souvent sur les CV. Mais comme la plupart des informations personnelles que l’on mentionne sur son curriculum vitae (date de naissance, l’état marital, permis de conduire…), nos passions n’ont pas l’obligation de figurer sur le CV et il appartient à chacun de décider s’il veut le faire ou non.

En France, mentionner ses centres d’intérêts sur son CV est très courant, voir systématique. Ceux-ci permettent d’ajouter une touche personnelle sur son CV et de dévoiler un peu plus sa personnalité afin de se distinguer des autres candidats.

Comme toute rubrique de votre CV, les centres d’intérêts se doivent d’être rédigés avec soin et vous devez réfléchir en quoi ils présentent un atout pour le poste visé. De cette manière vous serez préparé à d’éventuelles questions en entretien !

Si vous postulez pour une entreprise étrangère en revanche, la tournure et l’objectif de la rubrique “Hobbies” (ou “Miscellaneous”) n’est pas du tout la même. Vous devrez rester centré sur la valorisation de votre profil professionnel. Pour en savoir plus, découvrez dans cette article comment rédiger un cv parfait en anglais.

5 raisons de bien choisir ses hobbies et centres d’intérêts sur son CV

Les recruteurs reçoivent en général un très grand nombre de candidatures pour une même offre d’emploi. Sur 100 candidatures seul un petit nombre sera retenu pour être convoqué à un entretien d’embauche.

Qu’il le veuille ou non, des critères plus subjectifs s’imposent au recruteur une fois passé le premier scan du profil des candidats. Donc tous les moyens de se démarquer sont les bienvenues, et notamment si vous avez un parcours professionnel atypique ! Les centres d’intérêts peuvent y contribuer.

Voici donc quelques avantages à mentionner ses passe-temps sur son CV :

  • Valorisation des compétences clés pour le poste (soft-skills). Exemple : 10 ans de piano au conservatoire = candidat rigoureux et discipliné. Ou les sports collectifs qui valorisent l’esprit d’équipe.
  • Montrer l’intérêt direct pour le poste auquel vous postulez (hard-skills) Exemple : vous êtes fan de musique rock et vous postulez pour gérer ce rayon à la FNAC.
  • Un excellent moyen de se souvenir du candidat de façon mnémotechnique Exemple : pendant ses études, une candidate avait organisée un cirque pour animer les journées portes ouvertes ! Elephant, trapezistes, clown, etc.
  • Création d’une image positive de vous ou de votre personnalité. Exemple : “Cuisine : je fait de super bonnes soupes !”. Derrière le ton de la phrase on entrevoit déjà un candidat pétillant et original.
  • Laisser un bon souvenir à la fin de l’entretien d’embauche. En effet, c’est souvent le dernier sujet de conversation aborder. Et il se peut que vous ayez une passion commune avec l’employeur, qui sait ?

Quels sont les hobbies à valoriser ? (50 exemples)

Certains centres d’intérêt sont plus valorisés que d’autres. Par exemple si vous avez une passion, faites en mention !

Voici notre liste de hobbies pour valoriser votre profil auprès des recruteurs :

  • Les hobbies culturels : lecture, voyages, peinture, sculpture, écriture (romans, nouvelles), musées, musique (écoute), films. Les loisirs culturels ont l’avantage de mettre en avant votre ouverture d’esprit et votre curiosité.
  • Les activités artistiques : scrapbooking, musique (pratique), danse, photographie, cuisine, peinture, sculpture, poterie, écriture, couture, blogging… Au delà de la créativité et du sens de l’esthétique, ces activités mettent en avant rigueur et précision.
  • Les loisirs sportifs et bien-être : joueur ou capitaine dans une équipe, arbitre, supporter, président ou membre d’une association sportive, méditation, yoga, runner (trail, 10km, semi-marathon, marathon ou ultra/tri-athlète). Le sport met en avant la discipline, l’esprit d’équipe, la ténacité et la compétitivité. Mais aussi un bon équilibre de vie.
  • Les loisirs techno/geek : jeux vidéo, cosplay, codage, high-tech, création de sites web et autres projets. Très intéressants pour le secteur informatique, il s’agit ici de mettre en avant une passion plutôt qu’un passe-temps. Le jeu-vidéo est plutôt mal perçu sauf si cela va plus loin que de jouer à la console (tests, contribution, création de contenu, etc.).
  • Les centres d’intérêt liés au volontariat : bénévolat, parrainage, voyages humanitaires, engagement associatif, projets de collecte de dons, maraudes, etc. Être bénévole dans un organisme ou une association sera forcément bien perçu par les recruteurs, surtout si les valeurs de générosité et d’entraide sont au cœur de l’entreprise pour laquelle vous postulez.

Quels sont les hobbies à éviter ? (liste)

Tous les centres d’intérêt ne sont pas bons à mettre en avant et ce, quel que soit le contexte. A titre d’exemple, ce n’est pas parce qu’on postule en tant que barman que l’on doit mentionner sa passion pour les fêtes et les boissons alcoolisées.

Pour vous aider, voici quelques exemples de hobbies qu’il est mieux de ne pas mentionner :

  • l’ensemble des activités ayant un lien avec la politique
  • les activités en lien avec la religion
  • les hobbies pouvant effrayer l’employeur parce qu’ils représentent un danger ou communiquent une mauvaise image (jeux d’argent, sports extrêmes, jeux vidéo…)
  • les loisirs clivants comme la chasse, qui peut heurter les personnes qui n’y adhèrent pas.

Choisir les hobbies en fonction du poste visé

D’une manière générale, les hobbies que vous mentionnez doivent présenter un intérêt pour le poste auquel vous postulez. En effet, dire que vous adorez la lecture si vous postulez pour un poste de responsable d’une enseigne d’électroménager n’a pas grand intérêt.

Voici donc quelques exemples de jobs et de hobbies qui peuvent être liés :

  • Capitaine de l’équipe pour un poste de manager, afin de montrer vos qualités de leadership
  • Marathonien pour un poste de commercial, afin de démontrer votre volonté et votre ténacité
  • La photographie pour un poste de directeur artistique où la sensibilité esthétique est importante
  • L’art (musée, expositions) pour un poste de Planneur stratégique (curisioté et ouverture d’esprit).
  • L’écriture pour un poste de journaliste, afin de mettre en avant vos qualités rédactionnelles.

Comment rendre vos centres d’intérêts plus intéressants ?

L’objectif de la rubrique Centres d’intérêts est de vous présenter dans la vie tel que vous êtes : quelqu’un d’intéressant, qui s’intéresse à de nombreuses choses, ou qui éventuellement se passionne pour quelque chose en particulier. Quelques règles sont donc à respecter pour ne pas devenir vite ennuyeux.

Premièrement, restez bref. Pas besoin de faire l’étalage de tous vos centres d’intérêts. Nous vous recommandons de ne parlez que des 4 plus significatifs au maximum pour ne pas surcharger votre CV. Ceux que vous choisissez de faire apparaître doivent donc présenter un intérêt tout particulier pour le poste visé. Et cela doit également être un plaisir d’en discuter lors d’un éventuel entretien d’embauche.

Ensuite, précisez vos hobbies et oubliez les appellations standards du type “Cinéma”, “Musique”, “Restaurants”, “Cuisine”, “Lecture”, “Arts”, “Sport”, etc.

  • Restaurants : bistronomie ? gastronomie ? Une recommandation ?
  • Cinéma : français ? asiatique ? indépendant ? Votre réalisateur préféré ?
  • Musique : variété française ? Bossa Nova ? Quelle préférence ?
  • Voyages : Afrique ? Asie ? Tour du monde ? Quelle destination favorite ?
  • Cuisine : indienne ? végétarienne ? Avez vous une spécialité ?
  • Lecture : roman policier ? Philosophie ? Votre auteur préféré ?
  • Art : contemporain ? moderne ? Quel artiste en particulier ?
  • Sport : Muy-Thaï ? Football ? Depuis combien de temps pratiquez-vous ?

Même si cela vous oblige à être trop réducteur dans vos loisirs (car vous aimez réellement le sport en général par exemple), ne vous inquiétez pas. Être précis dans les centres d’intérêts que vous mentionnez ajoutera un véritable plus à votre CV ! Et ce sera un joyeux prétexte pour développer ce sujet lors de l’entretien d’embauche.

Notre conseil : ne cherchez pas à impressionner à tout prix

L’employeur pourrait vous poser des questions sur vos hobbies lors de l’entretien et si vous n’êtes pas capable d’y répondre ou que l’on sent que vous avez augmenté la réalité, cela risque d’être pénalisant pour tout le reste de l’entretien.

Restez vous-même. Ne mentionnez donc que sur votre CV de véritables passions et pour lesquelles vous avez un véritable engagement.

La rubrique des centres d’intérêts doit être autant soignée que le reste de votre CV. S’il est parfois tentant de vouloir enjoliver ou inventer des passions qui collent avec le poste visé, retenez-vous de le faire !

Et si vous ne trouvez vraiment pas de centres d’intérêts à mentionner, mieux vaut laisser tomber cette rubrique que se forcer à trouver quelque chose à dire.

Les centres d’intérêt doivent être un point qui doit rester agréable pour vous de présenter au recruteur. Comme un bon souvenir que vous allez leur laisser avant de vous dire au-revoir…

 

Vous aimerez aussi...

Lire le précédent Quelle couleur utiliser pour un CV ?
Lire le suivant CV Maker : attention, arnaque à l’abonnement caché !

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés par le responsable du site avant mise en ligne. Merci de votre compréhension.

* Champs obligatoires