Comment créer un CV ?

Faire un CV est un exercice très codifié. Comment écrire un CV et le présenter pour qu’il donne envie aux recruteurs de vous rencontrer et les convaincre que vous êtes le candidat idéal ? Pour vous aider à maitriser la rédaction du CV, nous vous avons présenter ici tous nos conseils généralistes qui vous aideront à comprendre comment faire un CV professionnel. Si vous souhaitez une version raccourcie, nous vous proposons de télécharger directement notre guide visuel complet qui vous livrera tous les secrets et bonnes pratiques d'écriture du Curriculum Vitae.

Téléchargez notre guide complet : 10 entretiens en 60 jours

Téléchargez le guide ultime pour tout savoir :

  • Comment être 100% convaincant et valoriser vos compétences & expériences.
  • Rédiger votre CV étape par étape, rubrique par rubrique, en passant par les cas particuliers.
  • Les erreurs et bonnes pratiques illustrées par des CV de vrais candidats relookés de A à Z.

Créer un CV avec une en-tête accrocheuse

Comment écrire un CV dans les règles si vous oubliez l'entête ? Dans l’en-tête de votre CV doivent figurer les informations qui résument votre identité : qui vous êtes et comment vous joindre : Prénom et Nom, Âge ou date de naissance, Adresse postale, Numéro de téléphone, Adresse mail, la possession d’un permis si cela est intéressant au regard du poste visé.

L’adresse mail professionnelle

Essayez d’en mettre une qui soit classique et professionnelle (du type prénom.nom@mail.com). Inutile de la faire précéder de la mention « mail » (idem pour le numéro de téléphone). La création d'un CV pro passe par tous ces petits détails.

N'en dites pas trop non plus !

Si pour faire un CV certains incluent dans l’en-tête leur situation familiale, évitez de le reproduire : cela risque de jouer contre vous si vous indiquez par exemple que vous avez des enfants (le recruteur peut craindre d’éventuels absences pour cause de problème de garde ou maladie des enfants). Cette information, qui relève du domaine privé, n’est pas à indiquer.

Le titre de votre CV, un essentiel souvent oublié

Telle la « Une » d’un journal, il est préférable d’ajouter un titre, voire même un sous-titre, en haut de votre CV. Nous insistons sur ce point car c'est un élément très engageant et accrocheur pour le recruteur qui va valoriser votre candidature et comprendre sa pertinence en un coup d'oeil. Évitez toutefois d’y indiquer « CV » ou encore « Curriculum vitae » : cette information n’est pas nécessaire puisque le destinataire sait pertinemment de quel type de document il s’agit.

Savoir rédiger un CV efficace, c'est d'abord savoir raconter ses expériences

Votre expérience est la partie la plus importante de votre curriculum vitae, car elle donne les informations sur vos capacités professionnelles. Pour savoir comment écrire un CV efficace, vous devez absolument maitriser cette section.

Créer un CV avec une structure cohérente

Premièrement, triez-les par ordre chronologique inversé, avec la plus récente en tête de liste et les plus anciennes en-dessous. Cela renforce la narration et l’impression de cohérence de votre parcours professionnel.

Pour chacune de vos expériences, précisez :

  • Les dates : ne précisez pas seulement les années mais aussi leur nombre et le nombre de mois. Indiquez par exemple 2010 – 2011 (6 mois). Cela évitera les flous ou les calculs de date pour ceux qui auraient eu l’idée de mettre les dates précises.
  • Le poste occupé, le nom de l’entreprise et la localisation (nom de la ville et pays si nécessaire).
  • La typologie de contrat (alternance, CDD, CDI, intérim).
  • Les responsabilités, les tâches effectuées et les résultats obtenus.

Si vous êtes jeune diplômé, vous pouvez inclure ici vos stages réalisés au cours de vos études, ou encore vos jobs étudiants. En savoir plus ici.

Concernant les informations apportées sur les principales tâches effectuées, vous pouvez vous concentrer sur celles qui seront à votre avantage dans le cadre de votre candidature et qui sont pertinentes vis-à-vis du poste visé.

Valoriser vos expériences en étant concret, factuel, tangible

Pour créer un CV de qualité, mettez en avant les résultats que vous avez su obtenir au cours de vos diverses expériences, ou fait mention de ce que vous avez su apporter dans le cadre de vos précédentes missions : cela permettra au recruteur de mieux appréhender votre valeur ajoutée et votre leadership ! Si vous avez travaillé pour des entreprises peu ou pas connues, vous pouvez ajouter certaines informations la concernant comme l’effectif, son chiffre d’affaires ou encore son secteur d’activité.

Si vous avez exercé le même métier dans différentes entreprises, prenez garde à ne pas répéter les informations, ce qui n’aurait que peu d’intérêt pour le recruteur. Pour bien faire un CV, mettez plutôt en évidences vos réussites et détaillez vos missions, par exemple.

> En savoir plus sur comment rédiger vos expériences professionnelles

Réaliser un CV avec des compétences en prise directe avec votre futur métier

Compétences linguistiques, compétences informatiques, qualités humaines ou relationnelles... Qu’elles soient acquises au fil de vos expériences ou au cours de vos formations, les compétences sont déterminantes pour savoir comment écrire un CV professionnel.

Vos compétences linguistiques

Indiquez pour chacune des langues que vous connaissez votre niveau. C’est d’autant plus important si vous postulez un poste à rayonnement international où la maîtrise d’une ou plusieurs langues est nécessaire.

Valorisez votre niveau à sa juste valeur. Essayer de ne pas vous limiter à une simple évaluation du type : notions, parlé, écrit, courant. Vous êtes capable d’animer une réunion en anglais ? Mettez-le ! Vous avez passé un examen dans l’une des langues étrangères que vous parlez ? Précisez-le avec votre score !

Vos compétences informatiques

N’oubliez pas de faire mention de vos compétences informatiques. Vous connaissez bien la suite Office (Excel, Powerpoint, Word) ? Inscrivez-le ! Il n’est toutefois pas nécessaire d’ajouter des compétences telles que la maîtrise d’Internet. En effet qui, de nos jours, ne maîtrise pas cet outil ?

Parlez de vos qualités humaines et relationnelles

Ces « soft skills » permettent au recruteur de se faire une idée sur votre capacité à vous intégrer et à
vous épanouir dans une entreprise ou dans une équipe. À formations et compétences égales, ce sont bien les qualités humaines qui permettront au recruteur de trancher.

Certaines sont plus plébiscitées que d’autres, comme la créativité ou encore la gestion d’une équipe, mais ceci est bien à mettre en perspective du type d’emploi visé : un financier n’aura pas les mêmes besoins qu’un commercial. Évitez autant que possible les qualités standards comme le perfectionnisme. Vous n’êtes pas obligé de créer un CV avec une rubrique spécifique. S’ils constituent l’un de vos points forts, ils s’intègreront dans le titre de votre Curriculum vitae ou dans les exemples de vos expériences professionnelles.

Dans la mesure du possible, ne vous contentez pas d’énumérer vos qualités mais justifiez-les, très brièvement, par des exemples concrets.

> En savoir plus sur comment valoriser vos compétences

Formations : la rubrique qui fait débat

Cette rubrique est particulièrement importante pour savoir comment écrire un CV performant, notamment si vous n’avez pas ou peu d’expérience professionnelle.

Structure de la rubrique Formation

Sauf pour les chercheurs et les enseignants, cette rubrique doit être relativement succincte et ne comprendre, pour l’essentiel, que des informations sur votre niveau d’étude, vos diplômes et les formations complémentaires en rapport direct avec le poste.

Pour chaque formation, précisez :

  • Les dates : (exemple : septembre 2010 – juillet 2012),
  • Le diplôme et la mention éventuellement obtenue,
  • Le thème de votre mémoire ou de la thèse sur laquelle vous avez travaillé,
  • L’établissement,
  • Le lieu.

Vous pouvez également apporter des informations sur les formations complémentaires dont vous avez bénéficié (secourisme, BAFA, etc...). Comme pour les expériences professionnelles, lorsque vous créer un CV présentez vos formations par ordre chronologique inversé, en commençant par la plus récente.

Rendre l'information accessible pour le lecteur

Inutile de détailler votre cursus année par année, ce serait trop fastidieux pour le recruteur. Par ailleurs, selon votre niveau de formation, ne soyez pas trop exhaustif ! Il n’est en effet peut-être pas nécessaire de mentionner votre bac si vous avez obtenu un diplôme de niveau BAC+5, voire plus. De la même manière, inutile de préciser que vous avez décroché votre brevet des collèges.

Pour une lecture plus agréable, vous pouvez ajouter pour chacune de vos formations le sigle de votre école, s’il en existe un. Enfin, si l’intitulé de votre diplôme ne parle pas immédiatement à tout le monde, vous pouvez préciser, de manière synthétique, les compétences développées grâce à cette formation (comme la gestion de la relation client, la prospection, etc...) en utilisant des termes qui seront plus parlants.

> En savoir plus sur comment optimiser votre rubrique Formation

Les hobbies pour faire un CV qui sort du lot

Ne négligez pas la rubrique « Centres d’intérêt », au contraire exploitez-la à fond, elle vous permettra de vous vendre autrement. Savoir comment écrire un CV passe par tous les détails. Traditionnellement placée à la fin, la brève rubrique de vos loisirs apporte une dimension supplémentaire pour faire un CV. Prenez toutefois garde aux loisirs dont vous ferez ici mention ! Inutile de préciser par exemple que vous aimez sortir avec vos amis, car cela d’une part est commun à tous, et d’autre part cela risque de donner une image négative de vous. Si vous avez une passion, faites-en mention.

Dans tous les cas, rester bref

Nul intérêt de faire l’étalage de tous vos centres d’intérêt. Ne parlez que des plus significatifs, ceux dont vous serez capable de parler avec intérêt au cours d’un éventuel entretien. Créer un CV est un exercice de synthèse : toujours sélectionner ce qui est le plus pertinent.

Les « Restaurant, Cinéma, Musique, Cuisine, Lecture, Art, Sport » ou tout autre tournure standard de ce type, oubliez ! L’objectif de cette partie est de vous présenter dans la vie tel que vous êtes : quelqu’un d’intéressant, qui s’intéresse à de nombreuses choses ou qui éventuellement se passionne pour une chose en particulier. C’est sur cette partie que le recruteur va : 1/ vous donner des qualités humaines clés (ex : 10 ans de piano au conservatoire = candidat rigoureux et discipliné), 2/ se souvenir de vous ou, du moins, vous donner une « couleur ».

Redonner une singularité à vos centres d’intérêt

Précisez vos hobbies : Restaurant = Bistronomie ou Gastronomie ? Cinéma = Asiatique ou Indépendant ? Musique = Variété française ou Bossa Nova ? Cuisine = Indienne ou Végétarienne ? Lecture = Roman policier ou Philosophie ? Art = contemporain ou moderne ? Sport = Boxe Muy-Thaï ou Football ?
Même si cela vous oblige à être trop réducteur (car vous aimez réellement le sport en général par exemple) ne vous inquiétez pas : cela va au contraire pouvoir être un joyeux prétexte pour développer ce sujet lors de l’entretien.

Enfin, ne cherchez pas à impressionner à tout prix. Restez vous-même. C’est un point qui doit être agréable pour vous de présenter au recruteur.

> En savoir plus sur comment réveiller vos hobbies dans votre CV

Conclusion : comment rédiger un CV comme un pro ?

Pour savoir comment écrire un CV comme un pro, suivez ces 3 grands principes : racontez une histoire cohérente, bien structurée, et visuellement agréable à lire. Pour le reste, gardez bien à l'esprit que lorsque vous créer un CV vous devez supprimer tout ce qui n’est pas indispensable pour vous mettre en avant.

  1. Définissez un en-tête clair avec les informations clés, votre adresse email, un résumé de votre profil, votre situation familiale et une photographie professionnelle et accueillante.
  2. Décrivez vos expériences professionnelles par ordre chronologique inversé, à la manière d’une histoire. Elle doit être cohérente, justifiée et illustrée de vos résultats et vos accomplissements.
  3. Limitez vos compétences à celles requises pour le poste et ne soyez pas évasifs sur votre niveau.
  4. Soyez direct sur vos formations. Ne conservez que le diplôme le plus élevé. Intégrez-y également les certifications professionnelles intéressantes pour le poste.
  5. Restez brefs sur vos centres d’intérêt, mais précis. Qualifiez au maximum vos grandes thématiques.
  6. Soignez la présentation. Restez soft avec quelques touches de couleurs. Conserver un format A4, .pdf.