Hobbies : voyages, trek - CV Market

Comment réveiller vos hobbies dans votre cv ?

Traditionnellement placée à la fin du CV, la brève rubrique « Hobbies » apporte une dimension supplémentaire à votre Curriculum vitae. Elle est une excellente opportunité de vous vendre autrement. Malheureusement, elle est souvent négligée, répétitive, ou carrément ennuyeuse. C’est l’occasion de sortir du lot ! Suivez le guide…

Hobbies & CV : l’art de ne pas devenir ennuyeux

Dans la rubrique "Hobbies" de votre CV, quelques règles sont à respecter pour ne pas devenir ennuyeux ! Inutile de préciser par exemple que vous aimez sortir avec vos amis, car cela d’une part est commun à tous, et d’autre part cela risque de donner une image négative de vous. Si vous avez une passion, faites-en mention.

Dans tous les cas, restez bref : nul intérêt de faire l’étalage de tous vos centres d’intérêt. Ne parlez que des plus significatifs, ceux dont vous serez capable de parler avec intérêt au cours d’un éventuel entretien.

Les « Restaurant, Cinéma, Musique, Cuisine, Lecture, Art, Sport » ou tout autre tournure standard de ce type, oubliez ! L’objectif de la section "Centres d'intérêt" est de vous présenter dans la vie tel que vous êtes : quelqu’un d’intéressant, qui s’intéresse à de nombreuses choses ou qui éventuellement se passionne pour une chose en particulier.

C’est sur cette partie que le recruteur va : 1/ vous donner des qualités humaines clés (ex : 10 ans de piano au conservatoire = candidat rigoureux et discipliné), 2/ se souvenir de vous ou, du moins, vous donner une « couleur ».

Attention cependant car si vous postulez pour une entreprise étrangère avec un CV en anglais, la tournure et l'objectif de la rubrique "Hobbies" ou "Miscellaneous" n'est pas du tout la même. Vous devrez rester centré sur la valorisation de votre profil professionnel. Découvrez comment rédiger un CV parfait en anglais...

Re-précisez et qualifiez vos centres d’intérêt

Précisez vos hobbies : Restaurant = Bistronomie ou Gastronomie ? Cinéma = Asiatique ou Indépendant ? Musique = Variété française ou Bossa Nova ? Cuisine = Indienne ou Végétarienne ? Lecture = Roman policier ou Philosophie ? Art = contemporain ou moderne ? Sport = Boxe Muy-Thaï ou Football ?

Même si cela vous oblige à être trop réducteur dans vos hobbies (car vous aimez réellement le sport en général par exemple) ne vous inquiétez pas : cela va au contraire pouvoir être un joyeux prétexte pour développer ce sujet lors de l’entretien.

Exemple : "Alors comme ça vous pratiquez la Boxe Muy-ThaÏ ? - Je pratique la boxe depuis 15 ans en réalité. J'ai pratiqué la boxe anglaise, française et d'autres sports de combat. En ce moment c'est le Muy-ThaÏ pour me perfectionner. Dans la boxe j'apprécie surtout la technicité dans la violence des coups, comme une partie d'échecs avec les poings. Il y a un profond respect entre les combattants, et j'apprends à bien gérer mes émotions."

Enfin, ne cherchez pas à impressionner à tout prix avec vos hobbies. Restez vous-même. C’est un point qui doit être agréable pour vous de présenter au recruteur. Comme un bon souvenir que vous allez leur laisser avant de vous dire au-revoir.

Vous aimerez aussi...

Lire le précédent Quelle couleur utiliser pour un CV ?